Grocery Shopping

Pier 39 c’est le 39e quai de l’Embarcadero de San Francisco. Chaque quai a sa spécialité, celui-ci c’est touristes & lions de mer.

Aujourd’hui je poste pour vous parler shopping. Enfin, shopping de nourriture.

Coucou copine !

Dans les magasins, même au supermarché, les caissières vous demande comment ça va. Simple politesse peut-être, mais simple politesse qui ouvre la conversation !

Contrairement à la France où les gens que vous rencontrez font déjà plus ou moins partie de vos cercles (travail, études, famille, amis d’amis), ici vous pouvez discuter avec n’importe qui sans qu’il sorte une bombe lacrymo. Du coup j’ai rencontré Caroline, étudiante en mode, dans le bus, Hannah, actrice, dans la rue, Carola, qui travaille en finance, dans un bar, Jake qui travaille en… Euh… Qui gagne assez pour offrir beaucoup de verres, coktail-shot-coktail-shot-coktail-shot. *toussote*

Vache pas chère.

Bilan des courses :
• Pâtes : 1,49$
• Pringles Paprika : 1,69$
• Raisin en promo parce que c’est la saison : 5,99$ Wait ! What ?

Ici si t’es pauvre, pour faire des économies tu vas manger que de la merde. Et ouay. Les fruits et légumes sont hors de prix ! Et pas de « mangerbouger.fr » de partout. La mention « sans sucre » n’est même pas visible sur les paquets de chewing-gum. En bref, la culpabilité de bouffer de la merde n’existe pas.

D’ailleurs, il arrive que des gens rappent dans le bus. Et hier une fat black rappait sa vie, dans les paroles : « I eat only junk food but you already know this ». Bah oui, t’es fat, tu prends deux places au lieu d’une dans le bus, et tu le chantes comme si t’étais une héroïne de Disney. Ça fait rêver n’est-ce pas ?

Citation du jour

« I can’t like you as I like Google, she knows everything, she is more sexy than you when I ask her to be sexy, you cook good pastas but she can teach me how to cook lobster and where to buy it at a cheap price. »
(mon coloc)

Arrivée aux US

San Francisco vue de Treasure Island

Je suis partie samedi 14 septembre d’Annonay (Ardèche), avec ma valise, mon PC, et l’intention de visiter le monde.

C’est un des avantages de mon travail chez PokerStrategy.com : j’ai juste besoin d’une connexion internet et je peux donc vivre où je veux ! (Il y a quand même une dimension de décalage horaire à prendre en compte, ça ne sera pas pratique n’importe où.)

Samedi midi donc, les ennuis commençaient : je suis arrivée à Paris gare de Lyon et un gros type est tombé sur ma valise (relativement lourde, genre qui passe pas sans supplément à l’aéroport), cassant net la poignée télescopique qui permet de la tirer. Une galère sans nom pour rejoindre mon logement de la nuit par les transports en commun.

Après donc une courte nuit et un vol de 7h, je suis arrivée à New York. Là, j’ai été emmenée dans une petite salle où les immigrants louches sont interrogés.
3 putains d’heures.
C’est le temps que ça m’a pris pour les convaincre que j’avais pas envie de voler le job des braves américains et que je ne venais pas juste pour me marier à un américain.
L’histoire ne dira pas ce qui a validé cette décision de ne pas me renvoyer en France : le fait qu’ils ont checké mon compte bancaire ? Le fait qu’ils ont probablement aussi checké mes SMS cochons pour voir si c’était échangé avec un américain ?

J’ai donc pu récupérer mon téléphone (3h d’attente et d’interrogatoire SANS MÊME ACCÈS A CANDY CRUSH SAGA POUR FAIRE PASSER LE TEMPS, imaginez), et continuer mon voyage sans encombre jusqu’à San Francisco où je suis arrivée, après 20h de transport + interrogatoire, à 22h heure locale (soit 7h heure française)… Avec l’impression que la journée ne faisait que commencer !

La photo est prise depuis l’île au trésor (Treasure Island), ce pont est le Bay Bridge, qui relie San Francisco et Oakland en passant par Treasure Island.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑