#défiécrireàvolonté Jour 9

Consigne : En avant la musique !

Aujourd’hui vous allez écrire l’introduction de votre histoire. En prose ou en vers, comme vous le souhaitez.

La situation initiale permet au-à la lecteur-trice de s’imprégner de votre univers, de découvrir les éléments importants de votre personnage, de répondre de manière plus ou moins subtilement aux 5P.

Par contre, je ne vais pas vous rendre la tâche facile car vous devrez suivre le rythme de la chanson que vous avez choisie !
Au niveau du rythme de la scène, mais aussi de la construction de vos phrases (rythme rapide= phrases courtes par exemple).

Amusez-vous et tapez la mesure !

Intro

L’alarme du réveil sonne. Les yeux de Julien sont déjà ouverts depuis plusieurs minutes, fixés sur le plafond. Il clique sur le bouton « snooze » pour le principe. Comme tous les matins, sa routine commence par faire glisser son regard le long des petites fissures qui brisent la monotonie de la peinture blanche. Il s’arrête. Est-ce que cette tâche était-là avant ? Il croit la voir bouger. Est-ce que c’est une araignée ? Tous les matins son attention finit par s’accrocher sur une tâche, et tous les matins, il se demande si c’est une araignée. C’est sûr, la tâche a bougé, ce n’est pas la même que d’habitude. Il attrape ses lunettes et les essuie un coup puis les pose sur son nez. C’est une tâche. La tâche. Elle est juste plus près de la fenêtre que dans son souvenir. Comme tous les matins. Ouf. En essuyant ses lunettes, il n’a pas retiré toutes les traces, et a déplacé une petite poussière. Il la voit quand il regarde vers la gauche. Il tique. Son oeil gauche fixe la poussière, son oeil droit regarde dans le vide. Il souffle de la buée sur le verre et essuie à nouveau ses lunettes avec un coin de sa housse de couette. La poussière est sur le bas de la lunette et le gène toujours. Cette fois il se lève pour prendre une lingette à usage unique qui sert à nettoyer les ordinateurs. Son bureau est juste à côté de son lit, c’est pratique. Pratique bien que ce ne soit pas un choix quand on habite dans l’exiguïté des appartements franciliens. Voilà. Son regard est clair, il a éliminé chaque tâche une à une, c’est-à-dire la première tâche de sa routine. La journée de ce prof de maths tellement différent qu’il croit être trop comme les autres peut commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑