#défiécrireàvolonté Jour 16

Consigne : Immobilité indéfinie

Aujourd’hui, vu que c’est lundi et que nous sommes encore un pied dans la fin de semaine et les yeux brumeux à la sonnerie du réveil, nous allons parler d’immobilité.

Prenez votre personnage et mettez-le en scène dans l’immobilité. Immobilité de l’avatar, des objets qui l’entourent, du temps, etc. C’est à votre discrétion.

Les contraintes :
– utiliser au moins 7 articles indéfinis (aucun, plusieurs, etc.)
– point de vue omniscient (votre narrateur-trice sait tout, entend tout, etc.)

Texte entre 100 et 400 mots

La popularité s’achète

Il n’y a pas que lorsque l’on contemple la mort que le film de notre vie défile devant nos yeux. Parfois, ça arrive lors d’un battement de cil. Wink. En un clignement, plusieurs heures sont passées. Chaque minute est à la fois longue, détirée, et inexistante dans la chronologie que le cerveau embué par les vapeurs d’alcool essaye de construire. Julien, dans un état presque léthargique, les yeux vitreux, la bouche qui parfois s’active toute seule pour répondre à une question dont il n’a même pas conscience, contemple le vide qui sépare les danseurs et les silences entre les beats de la musique trop forte. Tellement de vide. Certains de ses colocs ont trouvé une partenaire et s’activent à jeter des ponts dans le vide qui les séparent. Wink. Le temps de cligner des yeux n’est pas suffisant pour que les vides se remplissent. Et Julien contemple l’immobilité entre chaque mouvement visant à se rapprocher, entre chaque baht dépensé, entre chaque shot afonné. La distance est chaque fois divisée, le vide reste toujours strictement supérieur à zéro. Wink. Une ou plusieurs filles l’ont approché. Il est difficile de les différencier dans la pénombre et dans cet état d’ivresse. Il sait qu’elle•s contemple•nt surement la profondeur de son portefeuille au fur et à mesure que les bouteilles vides s’alignent sur la table. À moins qu’elle•s ne le trouve beau. L’ivresse choisit le raisonnement le plus plaisant. Julien ressort donc son portefeuille pour fièrement afficher une partie de ses gains de joueur de poker professionnel. Pourvu qu’elles ne soient pas jalouses, dans le cas où elles seraient plusieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑